lundi 21 janvier 2008

Qu'est-ce que le luxe ?

Un monde de privilège, d'extravagance associé à la richesse... Le luxe vient du latin luxus qui signifie "excès". Le luxe est ce qui est de totalement superflu. Il n'est pas utile mais appartient au monde du rêve et du plaisir. En soi quoi de plus important que le plaisir ?

L'univers du luxe est également porteur d'un savoir-faire, d'une tradition.
Le luxe fascine, est mis sur un pied d'estale. Y accéder errige au même rang.

Des produits pratiquement unique, le luxe c'est aussi la rareté.

Le monde du luxe a ses codes et bouleverse les conventions. Ou comment porter du OUT devient le top du IN.
Tout comme Ferrari qui met en vente une nouvelle voiture seulement accessible à ceux qui en possède déjà une.

Mais aujourd'hui qu'est-ce que le luxe ?
Devant un parterre de lunettes marquées de deux C entrelassés, tee-shirts Dior et autres sac à main LV, devant sa démocratisation, le luxe se veut discret.
S'éloignant de toutes contrefaçons et autres vulgarités le luxe c'est le no logo, therme tiré du livre du même nom de Naomi Klein.

C'est ainsi que je veux concevoir la marque de lingerie de mon diplome. Une communication discrète. Pour des initiés.

dimanche 20 janvier 2008

Chantal Thomass ou la mise en valeur de la femme.

Créatrice de lingerie fine qu'on ne présente plus. Chantal Thomass a su s'affirmer, dépoussiérant le sous-vêtement, à l'époque où il n'était pas fait pour être montré. Ambiance libertine au détour d'un boudoir, allure pinup des temps modernes, Chantal Thomass nous ravit de ses créations sans vulgarité aucune. Une si forte médiatisation que la créatrice n'a pas eu besoin de publicité depuis douze ans. Pour l'automne-hivers 2007/2008 Chantal Thomass nous présente sa campagne de publicité inspirée du film Moulin Rouge.



Publicitées discrètes mais reconnaissables entre toutes. Les mannequins portent la plupart du temps la même coupe au carré noir avec une frange si emblématique de leur créatrice. Montrer, oui mais montrer bien ! Mise en scène, création d'ambiance, la communication se fait toujours sans étalage de la femme. Au contraire, elle sublime la féminité.

Son "buzz" se fait autrement. Tout d'abord c'est la première, en 1975 à faire défiler la lingerie sur un podium au même titre que le prêt-à-porter. En 1979 elle invente les premiers collants en dentelles. Les quarante paires confiées aux Galeries Lafayette sont vendues dans la journée : le bas couture retrouve une place de choix !

Egalement connue pour avoir réalisé un happening publicitaire. Elle présente des jeunes filles en sous-vêtement sur des divans derrière les vitrines des Galeries Lafayettes. Les féministes crient au scandale. Femmes objets ? Non femmes inaccessibles. Au delà, c'est également une façon de montrer des femmes assumant leur féminité et surtout une incroyable publicité.
Chantal Thomass s'est également fait connaitre pour avoir designer une machine à laver, de quoi donner une touche fun à votre buanderie avec une ambiance capitonnée.


Gloss, la liqueur à la cerise et au gingembre a elle aussi, eu droit au relooking. Effet corseté en édition limité à partir de février 2008. "Ame coquine", son parfum, ferra tourner plus d'une tête.


La créatrice s'engage également auprès de l'UNICEF. Elle a par exemple accepté de designer une poupée pour l'opération "poupées Frimousse" qui ont été vendues aux enchères pour permettre la vaccination d'enfants du Darfour. Une autre vente aux enchères s'est effectuée en faveur de l'unicef et en partenariat avec le parc Disneyland et 25 grands noms de la couture. Il s'agissait de réinventé les robes des princesses. La vente s'est effectué chez Christie's. Et devinez qui porte des petites culottes Chantal Thomass ? La fée Clochette !




Chantal Thomass : La fée Clochette


Amaya Arzuaga : Cruella d’Enfer


José Antonio Tenente : La Reine de Coeur


Percy Irausquin : Belle


Vivienne Westwood : Blanche-Neige


Corinne Boson : Cendrillon

La poupée Blythe a également eu droit à ses faveurs pour l'expo Tokyoïte puis vendue au profit d'une association.


Chantal Thomass joue sur les valeurs de sa marque. Au dela de l'originalité de ses modèles, la lingerie est facilement reconnaissable. De part les tissus qu'elle utilise, tulle, plumes, dentelle...ainsi que part les couleurs : rose saumon, noir...ou bien par la manière de faire : superposition, dessous-dessus...

Porter du Chantal Thomass c'est accéder au haut rang de la féminité absolue. C'est du moins la valeur que la marque veut véhiculer...

J'ai choisis cette marque comme référence pour mon diplome pour ces valeurs. Au dela d'une communication alternative c'est également un symbole. Symbole de femminité qui s'assume mais qui prends également en compte la société dans laquelle elle vit.


www.chantalthomass.fr

mercredi 16 janvier 2008

Projet de diplome : Lingerie intimiste


Placardée sur les murs, portée par des mannequins aux mensurations de rêve, la lingerie s'expose de plus en plus. Plus elle passe par l'objectif, plus elle perd ce caractère intime et secret qui en font quelque chose de précieux.
La lingerie devient un pur objet de consommation que l'on montre. La tendance est au dessous-dessus, tout comme la collection du même nom de Vannina Vesperini. La lingerie est belle il faut la montrer ! Et même si certaines photos font preuve de charme et d'érotisme on entre vite dans la surenchère.
Sans parler d'atteinte à la pudeur, sans pour autant entrer dans l'activisme de l'antipub comment parler d'érotisme alors que tout est dévoilé dès le premier regard?
Les femmes devraient pouvoir choisir à qui elles vont montrer leur lingerie sans qu’une énorme publicité s’en charge à leur place.

C’est avec cette idée que je voudrais créer une marque de lingerie de luxe avec une communication autour du secret. Ma cible serait des femmes actives et dynamiques. Que ce soit au niveau professionnel, relationnel, familial elles veulent tout réussir. Ainsi elles s’accordent donc plus d’argent pour leur propre plaisir.

Au lieu de la lingerie sur des mannequins je voudrais montrer des ambiances, des univers en relation avec la marque. Les affiches emmèneraient sur un site internet où la lingerie serait en vente. Tout comme les sextoys, le marché de la vente par correspondance est en augmentation car cela permet d’acheter rapidement, sans se déplacer et en toute discrétion. Il y aurait la possibilité de passer commande afin de la recevoir chez soi ou bien de la faire envoyer à la boutique pour un essayage. En effet la boutique ne présenterait qu’une petite partie de la collection. Le but étant de créer une relation de fidélisation entre la boutique et la cliente.

lundi 14 janvier 2008

Antipode-Ubu_Les affiches !

Surprise de la rentrée :
Mes affiches sont dans les rues de Rennes !

wouhouuuuu !!!!


The Beatles_Revolution

video

Réalisation d'une animation flash pour la chanson Revolution des Beatles.
Des heures des boulots...

mardi 8 janvier 2008

Epreuve pro_Les Mondes Virtuels

Workshop de 2 jours. Il s'agissait de réaliser une affiche déclinable sur un programme ainsi qu'une invitation. Le commanditaire étant la Cité des Sciences. Le thème : Les Mondes Virtuels.

Je suis partie sur l'idée de rencontres virtuelles. Que ce soit via des plateformes payantes ou bien des forums, chats, blogs...Le langage y est différent, souvent remplaçé par des symboles, smileys, avatars ect... Via ces plateformes et ces symboles l'utilisateur se créer une identitée virtuelle plus ou moins en rapport avec le réel.


Affiche



Programme ( en 4 volets )




Carton d'invitation

Background




Après plusieurs essais dans les méandres du html et du css ( merci Betty pour le coup de main ! ) j'avais enfin pu mettre un ptit coup de peinture ici. Malheureusement je viens de me rendre compte que sur une autre résolution que du 1024 le background se barre sous le texte.
Alors si quelqu'un a une solution je suis preneuse !

Sur ce bon workshop à tous !