mardi 6 février 2007

-HELICE TERRESTRE -



Où: Dans l'antre de l'Orbière à St George des Sept Voies ( Maine et Loire )

Fais par: Jacques Warminski ( un polonais ;) ) qui n'est pas un plasticien comme les autres...

Les cavitées de l'Orbière, déjà creusées portaient encore sur leurs murs fragiles les traces domestiques de ses derniers habitants..: il y a environ un siècle dans ce No man's Land

Un tout mélant le monde aérien et le monde souterrain...

"Il lui faut aller articuler des espaces nouveaux où les autres pourront passer la tête, le tronc, les jambes, l'imaginaire, l'inconscient, le conscient, la sensualité, la libido et tout le reste"

Armé de mon appareil photo, de mon carnet et de mes crayons je m'avance donc dans cet univers particulier...




Monde souterrain...on y accède en se glissant par une grande bouche de tuffeau qui avale le visiteur, l'entraînant dans de longs boyaux obscurs...

Première impression: s'habituer à l'obscurité, frais, humide, impressionnant mais plutôt intime, contraste lumineux/sombre

Au départ le spectateur s'aventure, couloirs, escaliers,
passages secrets se succèdent en spirale.Coupés du monde extérieur, vous vous trouverez dans une autre dimension, cherchant à donner un nom à cet étrange univers...

Puis il essaye de repérer les lieux, de se situé par rapport aux boyaux...Il s'approprie ensuite un peu les lieux, la matière, il trouve son espace.



"J'ai envie qu'on puisse se promener dans les sculptures
et non autour comme dans les musées
." J. Warminski



Au détour d'un dédale une grosse cavité en forme de bulle parfaite, où tout les son, même les plus infimes se répercutent et s'emplifie, suivant l'endroit où l'on place.

Envie de parler, de faire des bruits, de chuchoter, de chanter...



L'artiste veut que l'on vive son art, que le spectateur s'en imprègne et soit acteur..

Impression d'être vraiment au coeur de la terre, dans le ventre maternel...

"Je désire que les corps des visiteurs épousent les formes des volumes,que la masse devienne charnelle. Une maison vivante en quelque sorte. " J. Warminski

Sensation tactile








Puis le spectateur peut s'extirper du monde souterrain pour poursuivre l'aventure en plein air...prolongeant pour quelques instants le plaisir d'être en ces lieux...