mardi 27 novembre 2007

Natalia Brilli_Créatrice d'accessoires en cuir

Je vous propose de découvrir Natalia Brilli, créatrice d'accesoires ayant le cuir comme matière de prédilection !

Cette artiste voue un culte aux vanités, les perles, os ou coquillages qui peuplaient les peintures du XVIIe siècle.

Natalia Brilli, créatrice belge, d'adoption parisienne, était styliste accessoires de la maison Rochas avant de créer sa propre marque !
Tout d’abord passionnée pour le théâtre et la scénographie, elle travaillera en tant que scénographe pendant 5 ans au théâtre national de Belgique.

Nathalia Brilli a développé un procédé exclusif: le gainage de toutes ses pièces en cuir. Des sautoirs aux pampilles baroques, tout est recouvert d'un agneau, recherché pour son aspect doux.



Afin de réaliser ses objets-bijoux, Nathalie fait énormément de recherches sur un univers particulier. Elle n'hésite pas a mélanger pampilles et insectes pour un collier. Une artiste en vogue, tout comme le baroque dont elle joue à merveille. On pense à Samuel Beckett et aux vanités lorsqu’on contemple ses sacs « têtes de morts », qui sont loin d’être une énième édition du genre. Elle puise son inspiration dans les divagations de Dario Argento et dans les cabinets de curiosités.
La délicatesse et la minutie de ses créations font plus penser à des sculptures miniatures plutôt qu'à des bijoux. Le bijou devient objet de décoration.
Son univers lui vaut le prix de l’ADAM et une généreuse bourse qui lui a permis de développer sa collection actuelle toute de cuir vêtue.


Si vous désirez regarder un reportage sur elle ( après le reportage sur le papier peint béton ) : disponible 1 semaine, ne tardez pas ! Vous pourrez ainsi découvrir son univers magique, la beauté de son travail ainsi qu'un grands nombres de pièces que je n'ai pu trouver en photo !

http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=1749412,scheduleId=1745190.html

3 commentaires:

bunker a dit…

C'est cool mais ca vaut pas une bonne cagoule SM !

adèle a dit…

splendide

chikfou a dit…

Pour précision le procédé de gainage n'est pas exclusif: il n'est pas breveté, est utilisé depuis longtemps
C'est plus son détournement qui en fait quelque chose d'exclusif